Educateur des activités physiques et sportivesConcours

photodune-2043745-college-student-s

 

Décrets

Le statut particulier du cadre d'emplois des éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives est fixé par le Décret n° 2011-605 du 30 mai 2011.

Les modalités d'organisation des concours pour le recrutement des éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives sont prévues par le Décret n° 2011-789 du 28 juin 2011.

Le programme des épreuves des concours et des examens professionnels pour le recrutement des éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives est prévu par l' Arrêté du 12 décembre 2011.

 

Missions du cadre d'emploi

Les membres du cadre d'emplois des éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives préparent, coordonnent et mettent en œuvre sur le plan administratif, social, technique, pédagogique et éducatif des activités physiques et sportives de la collectivité ou de l'établissement public.

Ils encadrent l'exercice d'activités sportives ou de plein air par des groupes d'enfants, d'adolescents et d'adultes.

Ils assurent la surveillance et la bonne tenue des équipements.

Ils veillent à la sécurité des participants et du public.

Ils peuvent encadrer des agents de catégorie C.

Pour les activités de natation, les éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives recrutés selon les dispositions prévues aux I des articles 5 et 9 du décret n° 2011-605 du 30 mai 2011 doivent être titulaires du titre de maître nageur sauveteur. Les éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives exerçant leurs fonctions dans les piscines peuvent être chefs de bassin.

Les titulaires des grades d'éducateur principal des activités physiques et sportives de 2e classe et d'éducateur principal des activités physiques et sportives de 1re classe ont vocation à occuper des emplois qui, relevant des domaines d'activité mentionnés au premier alinéa, correspondent à un niveau particulier d'expertise.

Ils encadrent les participants aux compétitions sportives.

Ils peuvent participer à la conception du projet d'activités physiques et sportives de la collectivité ou de l'établissement, à l'animation d'une structure et à l'élaboration du bilan de ces activités. Ils peuvent être adjoints au responsable de service.

 

Conditions d'accès

Concours externe ouvert aux candidats titulaires d'un titre ou d'un diplôme professionnel, délivré au nom de l'Etat et inscrit au répertoire national des certifications professionnelles, classé au moins au niveau IV, délivré dans le domaine des activités physiques et sportives mentionnées par le code du sport.

Concours interne ouvert aux fonctionnaires et agents publics des collectivités territoriales, de l'Etat, des établissements publics qui en dépendent, y compris ceux mentionnés à l'article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière, aux militaires ainsi qu'aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale  à la date de clôture des inscriptions, comptant au moins quatre ans de services publics au 1er janvier de l'année au titre de laquelle le concours d'éducateur territorial des activités physiques et sportives est organisé.

3°) Troisième concours ouvert aux candidats justifiant de l’exercice, pendant une durée de quatre ans au moins, d'une ou de plusieurs activités professionnelles, quelle qu'en soit la nature, d'un ou de plusieurs mandats de membre d'une assemblée élue d'une collectivité territoriale ou d'une ou de plusieurs activités en qualité de responsable, y compris bénévole, d'une association.
La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si les intéressés n'avaient pas, lorsqu'ils les exerçaient, la qualité de fonctionnaire, de magistrat, de militaire ou d'agent public.
Toutefois, cette règle ne fait pas obstacle à ce que les activités syndicales des candidats soumis à l'article 23 bis de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires soient prises en compte pour l'accès à ces concours.
La durée du contrat d'apprentissage et celle du contrat de professionnalisation sont décomptées dans le calcul de la durée d'activité professionnelle exigée.

 

Les épreuves

CONCOURS EXTERNE

A - L'épreuve d’admissibilité

1°) Répondre à un ensemble de questions, dont le nombre est compris entre trois et cinq, à partir des éléments d'un dossier portant sur l'organisation des activités physiques et sportives dans les collectivités territoriales, les règles d'hygiène et de sécurité, notamment en milieu aquatique, et les sciences biologiques et les sciences humaines, et permettant d'apprécier les capacités du candidat à analyser et à présenter des informations de manière organisée.

(durée : 3 heures ; coefficient 2)

B - Les épreuves d’admission

1°) La conduite d'une séance d'activités physiques et sportives, suivie d'un entretien avec le jury.

Le candidat choisit, lors de son inscription au concours, l'une des cinq options suivantes  : 

- Pratiques individuelles et activités au service de l'hygiène et de la santé

- Pratiques duelles

- Jeux et sports collectifs

- Activités de pleine nature

- Activités aquatiques

Dans l'option retenue, le candidat choisit, par tirage au sort au moment de l'épreuve, le sujet de la séance qu'il est chargé de conduire.

Cette séance est suivie d'un entretien avec le jury débutant par une analyse, par le candidat, du déroulement de la séance qu'il vient de diriger, se poursuivant par un exposé du candidat sur sa formation et son projet professionnel devant permettre au jury d'apprécier sa capacité à s'intégrer dans l'environnement professionnel au sein duquel il est appelé à travailler, sa motivation et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois.

(durée séance : 30 min avec préparation de 30 min pour la séance ; coefficient 2)
(durée entretien : 30 mn, dont 5 minutes au plus d'exposé ; coefficient 1)

2°) Une épreuve physique comprenant un parcours de natation et une épreuve de course.

(coefficient 1)

CONCOURS INTERNE

A - L'épreuve d’admissibilité

1°) Rédaction d'une note, à partir des éléments d'un dossier portant sur l'organisation des activités physiques et sportives dans les collectivités territoriales permettant d'apprécier les capacités du candidat à analyser une situation en relation avec les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois.

(durée : 3 heures ; coefficient 2)

B - Les épreuves d’admission

1°) La conduite d'une séance d'activités physiques et sportives, suivie d'un entretien avec le jury.

Le candidat choisit, lors de son inscription au concours, l'une des cinq options suivantes  : 

- Pratiques individuelles et activités au service de l'hygiène et de la santé

- Pratiques duelles

- Jeux et sports collectifs

- Activités de pleine nature

- Activités aquatiques

Dans l'option retenue, le candidat choisit, par tirage au sort au moment de l'épreuve, le sujet de la séance qu'il est chargé de conduire.

Cette séance est suivie d'un entretien avec le jury débutant par une analyse, par le candidat, du déroulement de la séance qu'il vient de diriger, se poursuivant par un exposé du candidat sur les acquis de son expérience professionnelle devant permettre au jury d'apprécier ses connaissances, sa capacité à s'intégrer dans l'environnement professionnel au sein duquel il est appelé à travailler, sa motivation et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois  ainsi qu'à l'encadrement.

(durée séance : 30 min avec préparation de 30 min pour la séance ; coefficient 3)
(durée entretien : 30 mn, dont 5 minutes au plus d'exposé ; coefficient 1)

2°) Une épreuve physique comprenant un parcours de natation et une épreuve de course.

(coefficient 1)

TROISIEME CONCOURS

A - L'épreuve d’admissibilité

1°) Rédaction d'une note, à partir des éléments d'un dossier portant sur l'organisation des activités physiques et sportives dans les collectivités territoriales permettant d'apprécier les capacités du candidat à analyser une situation en relation avec les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois.

(durée : 3 heures ; coefficient 2)

B - Les épreuves d’admission

1°) La conduite d'une séance d'activités physiques et sportives, suivie d'un entretien avec le jury.

Le candidat choisit, lors de son inscription au concours, l'une des cinq options suivantes  : 

- Pratiques individuelles et activités au service de l'hygiène et de la santé

- Pratiques duelles

- Jeux et sports collectifs

- Activités de pleine nature

- Activités aquatiques

Dans l'option retenue, le candidat choisit, par tirage au sort au moment de l'épreuve, le sujet de la séance qu'il est chargé de conduire.

Cette séance est suivie d'un entretien avec le jury débutant par une analyse, par le candidat, du déroulement de la séance qu'il vient de diriger, se poursuivant par un exposé du candidat sur les acquis de son expérience professionnelle devant permettre au jury d'apprécier ses connaissances, sa capacité à s'intégrer dans l'environnement professionnel au sein duquel il est appelé à travailler, sa motivation et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois  ainsi qu'à l'encadrement.

(durée séance : 30 min avec préparation de 30 min pour la séance ; coefficient 3)
(durée entretien : 30 mn, dont 5 minutes au plus d'exposé ; coefficient 1)

2°) Une épreuve physique comprenant un parcours de natation et une épreuve de course.

(coefficient 1)